Après le confinement, de plus en plus de Français veulent acheter une résidence secondaire

19 août 2020 | Actualités

Les critères privilégiés pour l’achat d’une résidence secondaire

Il y a quelques semaines, une étude Orpi a montré l’intérêt renouvelé des Français pour l’achat d’une résidence secondaire. Déjà propriétaires de leur résidence principale, ou au contraire locataires de leur logement (pour 24% des personnes interrogées souhaitant investir dans l’achat d’une résidence secondaire), les Français voient de plus en plus d’intérêt à acquérir un bien de villégiature. Qu’ils le rêvent à la campagne ou en bord de mer, tous voient l’opportunité d’améliorer leur qualité de vie et de s’offrir une parenthèse enchantée à tout moment de l’année. Le confinement a contribué à redorer le blason des maisons de campagne. Après plusieurs mois enfermés dans des appartements exigus, on aspire à retrouver un peu de verdure, voire un havre de paix, loin de l’atmosphère parfois anxiogène des villes. Le sondage Orpi montre que les jeunes se révèlent étonnamment motivés par cette perspective : un tiers de moins de 40 ans et même 11% de moins de 30 ans se disent intéressés par une telle acquisition.

Les risques auxquels est exposée une maison de campagne ou au bord de la mer

Mer ou montagne, à chacun sa préférence. L’enquête indique que, post-confinement, le littoral attire 54% des sondés, 25% seulement préférant la campagne, 11% la montagne et 10% la ville. Mer ou montagne, attention toutefois, une fois que l’on a acquis la maison de ses rêves, la réalité n’est pas un long fleuve tranquille. Côté budget, un sondé sur 3 envisage d’investir environ 200 000 euros, soit l’équivalent de la transaction immobilière moyenne en France. Mais le prix à débourser pour ce petit coin de paradis ne s’arrête pas à l’acquisition du bien. Il faut y ajouter chaque année la taxe foncière, les charges, sans compter les frais d’entretien qui peuvent vite devenir exorbitants. Naturellement, il est possible de mettre l’appartement ou la maison en location, mais cela aussi demande beaucoup de temps et de l’énergie. Ne s’improvise pas gérant d’hôtel qui veut ! L’autre difficulté, qu’on a tendance parfois à minimiser, concerne les risques de cambriolage ou de vol, nettement plus importants pour une résidence secondaire que pour une résidence principale, eu égard à la présence sur place souvent moindre.

Comment bénéficier de la surveillance de sa résidence pendant les vacances ?

Il suffit de s’inscrire sur le site service-public.fr ou de compléter le formulaire. Vous indiquez votre adresse complète, s’il s’agit d’une maison, d’un appartement, ou même d’une péniche. Le site vous demande de préciser si votre logement dispose d’un accès contrôlé par VIGIK et s’il est protégé par un dispositif d’alarme ou de télésurveillance. Il est possible d’apporter des précisions utiles : la présence d’un gardien, d’une tierce personne dans les lieux à certaines heures, d’animaux, etc. Surtout, indiquez précisément votre période de vacances et, dans le cas où vous seriez amené à modifier ces dates, n’oubliez pas de le signaler par téléphone à votre commissariat. Pour se prémunir de toute intrusion, il existe aussi des gestes simples et des réflexes à adopter : confier le double de ses clés à une personne de confiance. Ne vous reposez pas entièrement sur le service proposé par le gouvernement, et installez des équipements de serrurerie résistants. Pour dissuader les cambrioleurs, rien ne remplace un blindage de porte efficace.

Bien protéger sa résidence secondaire contre les tentatives de vols et d’effraction

Heureusement, il existe des moyens simples et peu coûteux pour protéger efficacement sa résidence secondaire contre les risques de cambriolage ou d’intrusion. Une solution simple et efficace : blinder les portes, qui sont le moyen d’accès privilégié par les malfrats. En plus de prendre toutes les précautions nécessaires en votre absence, c’est-à-dire de faire appel à la vigilance du voisinage et d’installer éventuellement une alarme de surveillance, la priorité est de consolider les portes et les fenêtres avec des systèmes de sécurité efficace. À ce titre, rien ne vaut la technique du blindage, qui consiste à renforcer la porte au moyen d’une épaisseur d’acier. Anti-pinces, à plat ou pivot, avec un blindage, la maison est protégée efficacement, et vous êtes certain de profiter pleinement, entouré de vos proches, de cette parenthèse enchantée.

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux

Share This